Communiqué de presse : Le CECI reçoit près de 1 M$ du gouvernement du Québec pour son projet au Burkina Faso

Publication | Publié: 15 septembre 2018

Le CECI est fier d’annoncer qu’il mènera un projet de coopération climatique internationale au Burkina Faso, grâce à une participation financière du gouvernement du Québec de 999 999 $, en provenance du Fonds vert dans le cadre du Plan d’action 2013-2020 sur les changements climatiques.

Ce projet de coopération au Burkina Faso vise à accroître la résilience aux changements climatiques des femmes productrices de beurre de karité des régions rurales du Centre-Ouest et des Hauts-Bassins. Avec le soutien du consortium Ouranos et de l’entreprise canadienne GECA Environnement, le projet sera réalisé en étroite collaboration avec des organisations partenaires burkinabées, de manière à assurer une réelle prise en charge locale de la lutte contre les changements climatiques.

« Nous sommes très heureux de recevoir l'appui financier du gouvernement du Québec pour mettre en œuvre ce projet. Le CECI est implanté au Burkina Faso depuis 1985, et la filière karité compte parmi ses interventions les plus importantes dans le pays. Des progrès notoires y ont été réalisés au fil des ans, dans une perspective de préservation de l'environnement par la promotion de bonnes pratiques et l'acquisition de nouvelles techniques plus écoénergétiques. Ce projet s'inscrit dans cette lignée et permettra aux communautés visées par le projet, et tout particulièrement aux femmes, de mieux se préparer aux impacts que les changements climatiques auront sur leur environnement et, par conséquent, sur leur vie sociale et économique » a déclaré Claudia Black, directrice générale du CECI.

Au Burkina Faso, la filière du karité constitue la principale source de revenus de près de 1,5 million de personnes, dont 90 % sont des femmes. Cette filière fait toutefois face à de nombreux défis découlant des conséquences des changements climatiques. La hausse des températures, les événements climatiques extrêmes et les attaques parasitaires provoquent la disparition progressive des peuplements de karité. Par ailleurs, le bois étant la principale source d’énergie des populations de ces zones pour la cuisson des aliments et la transformation du beurre de karité, ces régions font face à un grave problème de déforestation. Les efforts du pays pour rendre la filière plus résiliente aux changements climatiques sont affaiblis par le manque d’information météorologique et climatique qui permettrait une gestion efficace des risques climatiques dans la chaîne de valeur du karité.

L’aide financière accordée permettra spécifiquement au CECI et à ses partenaires :

  • De mettre à la disposition des acteurs de la filière des données météorologiques et des scénarios climatiques spécifiques à la région et à la production du karité, afin de guider la prise de décision en matière d’adaptation aux changements climatiques à court et à long termes;

  • D’offrir des formations sur des techniques d’agroforesterie adaptées au climat futur;

  • De fournir de la formation et un appui technique pour la mise en œuvre de solutions de rechange au bois de chauffe, dont les séchoirs solaires, les briquettes de résidus végétaux et la technologie de pyrolyse améliorée des matières organiques résiduelles pour produire et utiliser le biocharbon, notamment utile à la restauration des sols agricoles dégradés.

À propos du CECI :

Fondé en 1958, le CECI est un organisme de coopération internationale qui combat la pauvreté et l'exclusion par des projets de développement durable en Asie, en Afrique et dans les Amériques centrale et latine. À cette fin, il renforce les capacités de développement économique des communautés défavorisées, il appuie des initiatives visant l’égalité entre les femmes et les hommes, la lutte contre les violences, la sécurité alimentaire, la résilience et l’adaptation aux changements climatiques, il mobilise des ressources et il favorise l’échange de savoir-faire.

À propos du Fonds vert :

Rappelons que le Fonds vert, où 100 % des revenus générés par les ventes aux enchères du marché du carbone sont versés, finance notamment la mise en œuvre des mesures du Plan d’action 2013-2020 sur les changements climatiques. Ces dernières visent à réduire les émissions de GES et à améliorer la capacité d’adaptation de la société québécoise aux impacts des changements climatiques. Jusqu’à maintenant, le marché du carbone a généré des revenus de plus de 2,4 milliards de dollars pour le Québec, qui servent à soutenir les entreprises, les municipalités, les institutions et les citoyens québécois dans leur transition vers un monde plus sobre en carbone.

À propos du Programme de coopération climatique internationale :

Doté d’une enveloppe de 18 millions de dollars sur cinq ans, le Programme de coopération climatique internationale appuie des projets d’organisations québécoises du secteur privé, des milieux de la solidarité internationale et de la recherche visant la réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) et l’adaptation aux impacts des changements climatiques dans les pays francophones les plus vulnérables à ces impacts. Il est coordonné par le ministère du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques.

Pour en apprendre davantage sur le Programme de coopération climatique internationale :

http://www.mddelcc.gouv.qc.ca/programmes/coop-climatique-internationale/

---

Ce projet est réalisé grâce à la participation financière du gouvernement du Québec, dans le cadre du Plan d’action 2013-2020 sur les changements climatiques, financé par le Fonds vert.

 

Le CECI fait appel à votre solidarité, en soutien au peuple haïtien, frappé de plein fouet par un séisme de magnitude 7,2 qui a secoué le sud-ouest d'Haïti samedi matin, le 14 août 2021.

Soutenez les efforts du CECI en Haïti et aidez les populations à se relever: Faites un don maintenant!

x
Abonnez-vous !