Guyspy Michel - 30 ans de carrière au CECI

Nouvelle | Publié: 23 juin 2022

À l’aube de sa retraite, le CECI tient à souligner la contribution sans égale de M. Guypsy Michel, directeur régional sortant des Amériques. Ses 30 ans de carrière au CECI auront certainement laissé une trace, et ce, pour toutes les personnes ayant croisé son chemin. Son dévouement envers les communautés, en particulier les femmes, se fera sentir bien longtemps après son départ.

Visionnaire, pragmatique, calme, consciencieux, méticuleux, fin observateur et doté d’une mémoire infaillible, Guypsy est une personne de confiance comme il s’en fait peu. Il ne travaille pas pour les projets, il les vit. Toujours à l’écoute de son équipe, il connaissait tous les projets sur le bout des doigts et s'impliquait corps et âme à la réussite de ceux-ci. 

Le stagiaire qu’il était en 1989 ne devait pas se douter qu’il allait changer la vie d’autant de personnes et contribuer de manière aussi significative à l’avancement de l’égalité entre les femmes et les hommes en Haïti. En effet, il aura persévéré sans relâche pour permettre aux femmes haïtiennes d’être considérées, impliquées et entendues. Il ne fait nul doute qu’il croit profondément à l’importance de prendre en compte les dynamiques de genre à travers l’ensemble des projets, et ce peu importe leur type. Aujourd’hui, le CECI est reconnu pour son expertise en la matière et c’est notamment grâce aux efforts et à la vision de Guypsy. Les organisations féministes et féminines haïtiennes savent qu’elles ont en Guypsy un allié de premier plan. 

Deux dates tragiques pour la mémoire collective haïtienne représentent aussi deux moments fondamentaux dans son parcours: il s’agit du 12 janvier 2010 et du 14 août 2021. À vrai dire, le leadership et la force tranquille de Guypsy ont fait toute la différence quant à l’efficacité et la rapidité d’action du CECI pour soutenir la population. 

Guypsy et plusieurs membres de l’équipe du CECI-Haïti devaient revenir d’un séjour au Canada le 13 janvier en matinée. Mais la nature en a décidé autrement. En effet le 12 janvier 2010 vers 4 h 53 pm, Haïti a été frappé par un tremblement de terre d’une magnitude de 7,3 sur l’échelle de Richter. Plus de 300 000 personnes ont été tuées, plusieurs centaines de milliers blessées et près de 1,5 million privées de logement. Guypsy a trouvé rapidement assez de ressources et d’énergie pour faire le tour des équipes afin de faire un premier bilan et s’assurer que tout le monde soit en sécurité. Le lendemain, en dépit des circonstances et du niveau de désolation, Guypsy a jugé bon de passer visiter la plupart des employé-e-s et de faire un premier état des lieux et des besoins des victimes se trouvant dans les premiers camps de déplacés. Ainsi, 48 heures suivant le séisme, le CECI-Haïti  était parmi les premières organisations à lancer les opérations d’urgence visant directement les familles se trouvant dans les premiers camps se situant à Delmas. Les collègues ont encore en mémoire le dévouement sans faille de Guypsy ainsi que son calme et son leadership.

Un autre moment marquant qui restera probablement dans la mémoire de toutes les équipes du CECI est le 14 août 2021.  En effet, un tremblement de terre d’une magnitude de 7,2 est survenu à 8h30 du matin dans la commune de Petit-Trou-de-Nippes à environ 150 km à l'ouest de la capitale. À noter que le CECI-Haïti possède  des bureaux situés dans cette région (Cayes et Jérémie). Les premières images arrivent rapidement à Port-au-Prince. Rapidement, Guypsy mobilise les différentes équipes du CECI. De ce fait, une première liste des besoins fondamentaux a été dressée par les équipes pour que dès le lendemain, le CECI commence à venir en appui aux autorités locales des zones les plus touchées. 

Pour comprendre le caractère inimaginable de cette histoire et savoir pourquoi cette date est la plus marquante dans le cœur du CECI quant au parcours de Guypsy, il faut remonter à 10 jours plus tôt, soit le 4 août dans la soirée. En rentrant chez lui après une journée de travail, Guyspy a été enlevé par des hommes lourdement armés. Les mots manquent pour décrire l’ampleur de l’onde de choc qui a traversé les équipes lors de l’annonce de cette nouvelle. Les négociations ont été longues et vécues comme un enfer par tous-tes en attente d’une issue heureuse. Finalement, le 13 août en fin d’après-midi, Guypsy a été libéré par ses ravisseurs. Un soupir de soulagement a été lancé par l’ensemble des équipes du réseau CECI d’un bout à l’autre de la planète. 

Tout au long de sa carrière au CECI, Guypsy a témoigné un courage incommensurable : entre les troubles politiques en Haïti de 1990-1994, de 2003-2004, la vague d’insécurité et de kidnapping de 2004 à 2006, le séisme du 12 janvier 2010, le phénomène « Pays Lock » de 2018 et un accident d’avion à l’issue duquel il est sorti vivant miraculeusement. Son courage et son dévouement n’ont pas eu de trêve, car moins de 5 minutes après le séisme et moins de 24 heures après avoir passé plus de 10 jours en captivité, Guypsy n’a pas hésité une seconde à se mettre au service des communautés frappées une fois de plus par les aléas de la nature.

Toutes les équipes du CECI et en particulier l’équipe du CECI-Haïti tiennent à le remercier pour son engagement et son parcours remarquable. Il a su innover et a amené ses équipes et projets bien au-delà des attentes. Guypsy en tant que professeur, collègue, ami, père de famille, directeur a eu un impact sur la vie de centaines d’employé-e-s, de collaborateurs-trices et même des compétiteurs-trices qui tous-tes reconnaissent en lui un homme respectueux, intègre, infatigable et d’un courage inébranlable. 

Article écrit en collaboration avec le CECI-Haïti 

Abonnez-vous !